Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Le plus intime des dialogues

« Ça y est, la question est lancée. Le dialogue amorcé. Mon cerveau cherche à cent milles à l’heure une façon d’esquiver la question. Pourquoi me pose-t-il une question aussi gênante ? Depuis le temps qu’on est ensemble, comment se fait-il qu’il ne se soit pas rendu compte que je n’aime pas cette position sexuelle. Je ne peux quand même pas lui avouer ce que je préfère,  j’ai trop peur qu’il me juge… ou pire, qu’il me rejette !!! »

Discuter de nos préférences sexuelles nécessite de se révéler intimement. En parler implique une certaine part de risque ; il peut arriver qu’on se fasse juger, critiquer ou même rejeter. Nos craintes peuvent être exacerbées et c’est bien compréhensible. Toutefois, cette forme de communication a l’avantage d’apporter une plus grande satisfaction dans la relation sexuelle et intime. L’expression de ses craintes et désirs sexuels apporte beaucoup au développement et au maintien d’une relation satisfaisante et gratifiante. Il est aussi dit que lorsqu’un partenaire expose ouvertement ses sentiments, l’autre a tendance à en faire de même. Alors pourquoi ne pas tendre une perche à notre partenaire, il se sent peut-être tout aussi vulnérable que nous.

Notre partenaire ne peut lire nos pensées pour y décoder nos désirs et préférences sexuelles. Il peut être difficile d’exprimer ses préférences au lit, même nos meilleures intentions peuvent rencontrer de nombreux obstacles. On ne sait pas trop quoi dire, ni comment le dire. C’est pourquoi il est important de mettre toutes les chances de notre côté quand on rassemble notre courage pour enfin en parler à notre partenaire.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les sujets liés à la sexualité, allez-y graduellement. Ouvrez la discussion avec un livre ou un article qui traite de sujets reliés à la sexualité, comme la contraception, et demandez à votre partenaire ce qu’il en pense. Réfléchissez à ce qui vous gêne à aborder la sexualité et exprimez-le à votre partenaire, peut-être vit-il la même chose ? Parlez au « je » et exprimez clairement ce que vous voulez. Cela évite beaucoup de fausses interprétations et l’incompréhension. Il n’est pas égoïste de faire part de ses besoins. Vous pouvez parler des zones de votre corps qui répondent le mieux, de la façon dont vous aimez être touchés, des moments et des lieux où vous préférez faire l’amour, des comportements qui vous excitent ou qui vous repoussent, des positions que vous préférez, etc. Demandez à votre partenaire une rétroaction pour valider sa compréhension pour éviter les malentendus. Si votre partenaire se ferme quand vous lui parlez de vos besoins, c’est peut-être que le moment est mal choisi.

Le plus important dans l’expression de ses désirs et besoins sexuels, c’est de se respecter et de respecter nos limites. En y allant graduellement, on peut tranquillement apprivoiser notre inconfort à parler de sexualité, notre anxiété et l’intimité avec notre partenaire.

Catherine Deshaies, stagiaire en sexologie à ANEB

One thought on "Le plus intime des dialogues"

  1. Mélina dit :

    Voici un sujet intéressant et qui me rejoint en quelque sorte! Je suis en début de relation avec un homme qui me plait beaucoup. Je sais qu’il me désire et je le désire aussi. Seulement je vis avec un trouble anxieux et j’ai un faible poids en raison d’un rapport particulier avec la nourriture. Je n’ose donc pas me donner à lui de peur qu’il me trouve trop mince (il aurait raison). Déjà que j’ai une faible estime de moi-même, ça vient compliquer le tout… -_-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *