Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Aider un proche

Comment aider un ami ou un être cher

Vivre avec une personne souffrant d’un trouble alimentaire est souvent très difficile. Le trouble alimentaire est une maladie complexe qui apporte son lot d’émotions pour la personne qui en souffre, mais également pour les proches de ces personnes. La famille et les amis vivent souvent de l’incompréhension, de l’impuissance et de la frustration. Toutefois, il est inutile de blâmer la personne pour ce qui arrive. Étrangement, son trouble alimentaire lui apporte un certain réconfort. Par ailleurs, mettez de côté votre culpabilité. De nombreux facteurs extérieurs à vous sont à l’origine de cette situation.

Quoi dire? Comment agir?

D’abord, il est aidant de mieux comprendre les troubles alimentaires. Renseignez-vous sur la problématique. Ne vous laissez pas envahir par le problème de l’autre! Si vous ne pouvez déclencher sa rémission, vous pouvez cependant le soutenir en l’écoutant et en essayant de comprendre ce que la personne vit, sans jugement. Les troubles alimentaires sont souvent un appel à l’aide; au fond, la personne aimée est sensible à votre inquiétude et reconnaissante de votre ouverture.

Surprise : les troubles alimentaires n’ont rien à voir avec la nourriture! Évitez d’inciter la personne à manger, d’offrir des récompenses si elle se nourrit ou de penser que la situation s’améliore parce que la personne prend du poids. Les commentaires à l’égard de la nourriture et du poids sont inutiles et peuvent même encourager l’obsession de la personne.

Évitez les conversations portant sur l’apparence et les commentaires pouvant renforcer l’obsession de l’image corporelle.

Exprimez vos sentiments, et non des jugements. Parlez au « Je », n’entamez pas de discussion lors des repas et choisissez un moment où tout le monde est calme. Ainsi, vous pouvez dire « Je m’inquiète lorsque je te vois t’isoler des autres » plutôt que « Je pense que tu as un trouble alimentaire et que tu dois aller chercher de l’aide ». Il importe d’encourager la personne à faire des choix pour elle-même. Plus que tout, elle a droit à son intimité.

Si vous croyez que sa santé est sérieusement menacée, allez chercher de l’aide. Il est souvent nécessaire de consulter des spécialistes, puisque beaucoup de personnes atteintes nient le fait qu’elles ont un problème. Même si l’être cher vous accuse d’avoir trahi son secret, les règles de la confidentialité n’existent plus lorsqu’il y a un danger physique pour la personne.

Ne jouez pas au thérapeute : ce serait un échec. Vous pourriez renforcer certains comportements négatifs malgré vous. N’hésitez pas à aller chercher de l’aide pour vous-même. Le trouble alimentaire touche tous les membres de l’entourage, et il est important que vous soyez soutenu durant cette période difficile.

Notre société favorisant le développement des troubles alimentaires, interrogez-vous sur votre propre attitude concernant cette obsession de la minceur mondiale. Suivez-vous un régime? Faites-vous de l’exercice pour perdre du poids? Lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, est-ce sa silhouette qui vous frappe? Si vous prenez un ou deux kilos, votre estime personnelle en est-elle affectée? Quelles places prennent les commentaires positifs ou négatifs en lien avec l’apparence et le poids?

Plusieurs services sont offerts par ANEB afin de vous soutenir dans ce moment difficile. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations concernant les troubles alimentaires ou si vous souhaitez partager ce que vous vivez en lien avec cette problématique.