Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Porte-paroles

ANEB a la chance d’être soutenu par deux porte-paroles qui ont la cause à cœur. Catherine Brunet et Félix-Antoine Tremblay portent le message d’espoir d’ANEB en ce qui a trait aux troubles de la conduite alimentaire. Grâce à eux, davantage de personnes peuvent connaître la cause des troubles alimentaires et se tournent vers l’organisme pour de l’aide ou pour obtenir de l’information.

Un mot de nos porte-paroles

Catherine

Il n’y a pas si longtemps, je sortais tout juste de l’adolescence, cette période angoissante et remplie de questionnements. Et comme tous les adolescents, j’ai douté. De moi, de mes capacités, de ma personnalité, mais surtout, de mon apparence physique. À l’aube de l’âge adulte, toujours entourée de femmes et d’hommes complexés par leurs corps, j’ai finalement réalisé que quelque chose ne tournait pas rond.

J’ai compris qu’un mal commun nous rongeait, et que beaucoup de gens en souffraient réellement. C’est pourquoi j’ai voulu m’impliquer avec ANEB.

Encore aujourd’hui, je veux dénoncer ces images superficielles et irréelles dont on nous bombarde. Je veux me battre contre l’unique masque de la beauté qu’on nous montre constamment. Je veux aider concrètement des milliers de personnes qui combattent souvent en silence un fléau dangereux et omniprésent: les troubles alimentaires.

Et c’est ce que les gens impliqués chez ANEB font. Ils se lèvent, font entendre leur voix, mais surtout, ils écoutent. Ils sont présents pour toutes ces personnes qu’ils ont soutenues et aidées depuis leur création.

Je remercie donc ANEB. De tout ce qu’ils font et de tout ce qu’ils sont. J’ai grandi avec eux, et j’espère pouvoir le faire encore longtemps.

Catherine Brunet,
comédienne et porte-parole d’ANEB

Félix-Antoine

ANEB est un organisme qui gagne à être connu. Les troubles alimentaires sont des problèmes qui ne doivent plus être considérés comme tabous si on veut les surmonter. ANEB travaille d’arrache-pied pour lutter contre ce fléau. Étant touché de près, il allait de soi que je souhaitais m’impliquer dans cette cause. Les troubles alimentaires font des victimes collatérales qui ont elles aussi besoin d’aide. Les proches peuvent se sentir impuissants. Malgré que la souffrance soit vécue différemment pour les proches, les inquiétudes restent tout aussi grandes. Il ne faut pas rester seul dans cette situation.

Certaines conséquences liées à la maladie sont irréversibles. Il faut aller chercher l’aide de professionnels. En tant que proche, il y a des mots, des phrases qu’il vaut mieux éviter de prononcer. ANEB et les autres ressources sont là pour nous outiller.

Félix-Antoine,
comédien et porte-parole d’ANEB

Participez à nos évènements

Voir la liste de nos évènements