Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Il n’y a rien de plus fort: un poème de TA

Je ne cesse pas de manger parce que je veux ta pitié;
Ton empathie, ta sympathie, tu peux te la garder.
Je ne me prive pas de nourriture simplement pour être mince,
pour que mes bourrelets rapetissent quand je les pince.
Non, mon trouble alimentaire, c’est pour contrôler.

 

Contrôler mon poids, contrôler mon corps,
quand toute autre chose dans ma vie est en désordre.
Quand mon cerveau crie au désespoir,
je regarde l’horreur qu’est ma réflexion dans le miroir.
Mon trouble alimentaire, il n’y a rien de plus fort.

Les voix qui crient, qui résonnent dans mon cerveau;
Il n’y a rien de plus fort.
Le creux dans mon ventre, le contour de mes os;
Il n’y a rien de plus fort.
Je marche en zombie,  mes yeux sont affamés d’esprit,
Mais je m’en fous de la mort;
Il n’y a rien de plus fort.

 

—–

 

Mais j’avais tort, car un jour j’ai décidé,
que de cette vie d’enfer, j’en avais assez!
Assez de la haine, de la honte, totalement, tout le temps;
Je me suis mise à genoux et j’ai hissé mon drapeau blanc.
Que mes cris soient étendus par la portée du vent!

 

Chaque jour c’est une guerre;
Des fois c’est la victoire, parfois c’est la misère.
Je tombe, je me relève, mais de ce progrès j’en suis fier,
car la personne que j’étais m’est maintenant un mystère.
Mon trouble alimentaire, c’est histoire d’hier.
Il n’y a rien de plus fort que ma volonté de fer.

 

One thought on "Il n’y a rien de plus fort: un poème de TA"

  1. melissa dit :

    très beau poème qui fait réfléchir et qui pourrait faire grandir bien du monde vivant avec ce problème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *