Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Trouvé sur un blogue, par hasard.

Bianca Gervais, à mon avis notre plus beau sous-produit du showbiz québécois : une face à fesser dedans qui sent le parfum cheap. Je lui toucherais même pas avec un bâton. S’il-vous-plaît, mettez Bianca Gervais dans votre HATE LIST à vie! Elle mériterait juste de pogner l’herpès ou une syphilis aiguë…Je ne souhaite pas sa mort, je me contenterais seulement de ne plus la voir à l’écran, elle rendrait service à l’humanité. Honnêtement elle sert à quoi? Juste à montrer son cul plein de cellulite (elle a pris du poids ou quoi ?), sa face de bitch, ses seins ballotants, et son rire de pute de bas étage.

Souffle court, sensation de poignard au ventre, couchée en boule dans mon lit, je lis et assimile. Pourquoi? Pourquoi moi? On se connaît? Qu’est ce que je vous ai fait? Vous êtes qui, vous? Vous ne signez pas? Vous êtes trop lâche?

J’éteins l’ordinateur et reste immobile. Gelée. Blessée. Atterrée. J’ai honte d’être « moi ». J’ai envie de courir dehors m’excuser d’exister.

Je traîne « ma face à fesser dedans » jusqu’à la salle de bain où je vais poser les yeux au miroir et analyser le constat. Le désastre imminent.

Son cul plein de cellulite, sa face de bitch, ses seins ballotants, et son rire de pute de bas étage.

J’ai longtemps lutté contre mes fantômes avant de m’aimer. Je me suis trop souvent gavée d’insultes à l’égard de mon corps. Je me suis infligé entraînement excessif, régimes à la con et privations pour tenter de correspondre aux standards que l’on voit dans les films hollywoodiens. J’ai été moi-même mon propre bourreau dans la dureté de ton reflet. Je me suis dénigrée en pensées, sans l’aide de personne, comme une grande fille! Mon corps devrait être mon plus proche allié et pourtant c’est le compagnon dont j’ai le plus abusé. Mais peut-être me prouvez-vous que j’avais raison de le faire ? Le cruel inconnu n’a peut-être pas si tort? Si j’avais poussé un peu plus, sous la lumière blanchie des néons, sur le tapis roulant du gym, j’aurais peut-être un peu moins de cellulite à mon « cul » ?

Son cul plein de cellulite, sa face de bitch, ses seins ballotants, et son rire de pute de bas étage.

Mon visage ne vous revient pas ? Je fais quoi pour vous plaire? Une reconstruction faciale ? Je change de nom et de ville si vous voulez ! Je ne vous infligerai plus ma présence. Mes « seins ballotants »… Je devrais peut-être me les compresser, tel un saucisson? J’ai du gros « duck-tape » dans l’armoire, ça pourrait peut-être marcher? Ils ne pollueraient plus votre vue et ne se baladeraient plus disgracieusement. Mon rire « de pute de bas étage » vous agresse ? Je peux me taire. Je peux rire dorénavant tout bas, en chuchotant, pour ne plus vous brutaliser. Telle une geisha. Vous ne me toucheriez même pas du bout d’un bâton ? Je peux comprendre. Je suis pourriture. Je suis crasse. Pourquoi mériterais-je d’exercer le métier que j’aime ? Je suis superflue! Disparaître. Disparaître. Faire un cadeau à l’agresseur.

Son cul plein de cellulite, sa face de bitch, ses seins ballotants, et son rire de pute de bas étage.

Non!!! Cher inconnu, par votre dureté à mon égard, sans me connaître, vous me rendez service. Ce que vous m’apprenez ne s’enseigne pas dans les livres de psycho pop à deux sous. Oh ! Vous avez failli m’avoir. Vous êtes malin. Mais vous m’avez plutôt inspirée. Vous m’avez donné envie de signer un traité de paix. Si, si ! Entre mon corps et moi. Noir sur blanc. Pour lui promettre de ne plus se laisser atteindre, ni par vous, ni par moi. De lui donner douceur et compréhension. Il est la toile de ma vie. Des courbes se dessinent, d’autres s’affaissent ; il est mon histoire. Je ne laisserai plus personne me pointer ses défauts. L’amour des autres n’est pas conditionnel à sa perfection, ne vous en déplaise. Je ne suis pas faite de glaise, on ne peut pas me modeler selon vos moindres désirs.

Dans le reflet de la glace, dorénavant je lui rendrai hommage. Je le respecterai, au jour le jour, dans sa fatigue et dans sa force en embrassant ce qu’on nous enseigne très tôt être des défauts physiques indésirables. Je lui donnerai du bon. Je dessinerai des oiseaux sur sa peau, je le ferai danser et je lui offrirai au quotidien la chanson « Let It Be ».

Et je rirai. Fort. De mon plus beau rire.

Celui qui traduit ma joie de vivre et le bonheur d’être MOI.

4 thoughts on "Trouvé sur un blogue, par hasard."

  1. Sabrina dit :

    C’était tellement méchant comme commentaire. Sache que pour moi Bianca tu es magnifique et que personne ne devrait parler a qui que ce soit de cette façon. Je combat qui je suis avec l’anorexie et la boulimie depuis des années et je me déteste. Quand j’étais plus jeune je me suis tellement fait traiter de «grosse, de bonne à rien, de laide, de chienne et que j’étais bonne à rien» que j’ai finis par le croire. À ce faire abuser et traiter de tout les noms ont commence à penser que l’on est vraiment comme sa. Je martyrise mon corps en le privant de nourriture et en me coupant car je pense que c’est lui qui est le problème alors que le problème c’est que j’écoute trop ce que les gens me disent. À toute les filles qui se dénigrent et se trouve grosse, regarder vos autres qualités,vous avez de beaux yeux? de beaux cheveux? de belles jambes?un humour contagieux?un jolie sourire? alors mettez les en valeurs. La vie ne vaut pas la peine d’être vécu si c’est pour se détester. La vie est belle il faut la vivre pleinement.

  2. Nancy dit :

    C’est tellement gratuit comme commentaire! Ça m’a atteint comme un coup de poignard. Bianca n’est pas honte d’être toi! Je sais que c’est blessant et que veux veux pas l’opinion d’autrui nous touches énormément mais ne crois pas cette personne. Tu vaux plus que ça. Tu es belle Bianca, crois en toi. J’ai confiance en toi, je sais que tu peux te relever et continuer à te battre contre la petite voix en toi qui doutes de ton apparence physique. Tu es belle Bianca, et tu es forte. Tu es une battante, et tu dois te relever et continuer. Ne donne pas raison à cette personne. Crois en toi Bianca. Tu es belle, ne l’oublie pas.

    Bonne journée,

    Nancy

  3. Odile dit :

    Merci Bianca de nous partager ceci…Savoir que je ne suis pas seule et surtout, savoir que les personnalités publiques que j’admire sont des gens comme moi me fait apprécier encore plus la diversité de mon corps. Tu es une source d’inspiration pour moi. Merci encore!

    Ensemble sur la route de l’amour de soi… à nous tous, nous sommes plus forts!

    Odile xxx

  4. Stéphanie dit :

    Totalement gratuit et méchant… Absolument faux et disgracieux. Commentaire de merde de quelqu’un qui se sent tellement petit et lâche. Quelqu’un qui vous admire et ne peut supporter la petitesse de son âme étroite… Quelqu’un de plus blessé et pucké que vous probablement. Mais ça ne lui donne pas le droit de dire des choses comme ça.
    Vous êtes magnifique, Mlle Gervais. Je suis bien heureuse de voir que vous assumez cette beauté et cette vie qui émane de vous. Croire en soi, s’aimer… les plus beaux cadeaux qu’on puisse se faire à soi-même.
    Merci de ce partage. Merci de nous montrer la fragilité qui touche ceux qui sont le point de mire des projecteurs et qui parfois semblent si loin de nous, si loin d’être humains, tellement ils nous semblent parfaits, vu derrière nos écrans.
    SP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *