Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Démaquillez-vous : Vous êtes belles au naturel!

Seriez-vous en mesure de passer une journée sans maquillage? Sommes-nous devenues esclaves de notre fond de teint et notre mascara? Êtes-vous à l’aise avec vos imperfections? Tentez-vous de les cacher à tout prix?

Cette année, le 6 juin 2012, aura lieu la 3ème édition de la « Journée sans maquillage ». Cette initiative québécoise est née en 2010 et ne cesse de gagner en popularité.

Le documentaire « Démasquées… les beautés! » a été présenté hier, sur les ondes de Canal Vie. Un documentaire très intéressant, qui recense les initiatives de toutes sortes pour cette journée sans maquillage : Léa Clermont à l’émission Les lionnes, sans maquillage et qui prône l’acceptation de soi ; Caroline Gendron qui anime des ateliers dans les écoles secondaires avec les jeunes pour les faire réfléchir à l’importance qu’ils accordent à l’image corporelle ; les beautés du mardi, initiative à l’école secondaire la Seigneurie, où les filles sont invitées à venir à l’école sans maquillage et ce, un mardi par mois ; la Ministre St-Pierre, qui se présente une journée entière au travail sans maquillage ; Dorothy Rhau qui anime ses spectacles d’humour non peignée et non maquillée… et j’en passe! Bref, que d’initiatives diverses en cette 3ème édition de la Journée sans maquillage.

À travers le documentaire, on découvre des femmes pour qui l’exercice est assez facile : elles se maquillent peu en général et sont fières de se montrer le visage nu. Par contre, pour d’autres, l’exercice est beaucoup plus difficile. La Ministre St-Pierre parle notamment de ses craintes en lien avec cette journée, dans un monde où l’image est tellement importante, parfois plus importante que le message véhiculé (précise-t-elle). Elle mentionne également avoir eu plusieurs commentaires désagréables : « Mon dieu… tu as donc bien l’air fatiguée aujourd’hui! ».

Et que pensent les hommes de tout ça? Jacques Barbe (écrivain) se prononce. Pour lui, la beauté d’une femme réside dans sa personnalité, son intelligence et… son sourire! Le maquillage est loin d’être une nécessité. Dans son entrevue, il apporte également un point de vue intéressant sur la pression vécue par les hommes… cette obligation en tant qu’homme de désirer le modèle de beauté unique et imposé par les médias. De quoi alimenter les réflexions futures!

Bref, depuis 2010, le mouvement a pris de l’ampleur. On voit s’installer un vent de conscientisation par rapport au modèle de beauté unique qui nous est présenté dans les magazines et à la télévision. Mais ne vous méprenez pas! Cette journée sans maquillage n’a pas pour but de pousser les femmes à cesser complètement l’utilisation du maquillage. Au contraire, on souligne à plusieurs reprises dans le documentaire qu’il est très plaisant pour une femme de se maquiller. Hors, la problématique apparaît lorsqu’on ne veut plus se montrer sans maquillage, que l’on ne sort plus de la maison sans être passée devant le miroir… Quand le maquillage devient une béquille!

On souhaite également sensibiliser les enfants qui, de plus en plus jeunes, sont exposés à ce modèle de beauté unique! Transmettons leur une image positive de leur corps au naturel. Parce que comme le dit très bien Marie Plourde : « Un enfant… ça doit jouer dans la bouette, pas s’en mettre dans la face »!

Personnellement, je dénuderai fièrement mon visage, mercredi le 6 juin, dans le cadre de cette journée sans maquillage! Parce qu’être belle, c’est avoir confiance en soi, et se sentir bien! Et vous?

Justine Thouin, formatrice à ANEB
Crédits photo: Page j’aime facebook de la Journée sans maquillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *