Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Sortie du film To The Bone: Anorexie et boulimie Québec fait des mises en garde et invite à la prudence

Face à l’arrivée imminente sur les ondes de Netflix du film To The Bone (v.f Jusqu’à l’os), réalisé par la scénariste et productrice Marti Noxon et basé sur son combat avec l’anorexie et son chemin vers le rétablissement, Anorexie et boulimie Québec (ANEB) souhaite présenter certains faits quant à la maladie et émettre quelques mises en garde et recommandations face au visionnement dudit film.

Les troubles alimentaires ne sont pas un choix

Il importe de rappeler que les troubles alimentaires ne sont pas un choix ou un style de vie, mais bien un trouble de santé mentale grave et complexe qui, s’il n’est pas traité, peut mener une personne à la mort. Les études démontrent qu’une interaction entre les gènes et des facteurs environnementaux serait à la base du développement de cette maladie insidieuse.

Les troubles alimentaires peuvent prendre plusieurs formes

Bien que To The Bone présente plus précisément l’histoire d’une jeune fille qui souffre d’anorexie, ANEB espère qu’au cours du film la protagoniste croisera le chemin de jeunes qui souffrent d’un autre type de troubles alimentaires, question de présenter les différentes formes que la maladie peut prendre.

En visionnant la bande-annonce du film To The Bone, il est possible de constater que le personnage principal est très maigre. ANEB souhaite souligner qu’une personne peut souffrir d’un trouble alimentaire peu importe son format corporel. Une personne aux prises avec un trouble alimentaire peut d’ailleurs, bien souvent, sembler en très bonne santé physique.

Les régimes amaigrissants sont à proscrire, d’autant plus si une personne a souffert d’un trouble alimentaire par le passé

Rappelons que l’interprète du film, Lily Collins, a déjà parlé ouvertement de son combat contre l’anorexie. Pour le film To The Bone, la renommée actrice a dû perdre du poids. ANEB soutient qu’il peut être très dangereux d’inciter une personne ayant souffert d’un trouble alimentaire à entamer un régime amaigrissant, même sous supervision. Les régimes amaigrissants représentent d’ailleurs un facteur de risque important relativement au développement des troubles alimentaires et à leur maintien.

ANEB recommande-t-il le visionnement du film To The Bone?

Devant la question « Doit-on ou non voir le film To The Bone? » : l’organisme ne peut se prononcer. Bien entendu, comme toute initiative du genre, le film peut permettre d’ouvrir le dialogue avec son enfant ou ses proches. Par contre, ANEB invite les gens à la prudence. Une personne qui souffre ou qui a souffert d’un trouble alimentaire devrait se questionner quant aux risques ou bienfaits potentiels liés au visionnement du film. Sans le vouloir, ce dernier pourrait offrir certains « trucs » dommageables, notamment quant aux comportements compensatoires employés pour perdre du poids et aux ruses visant à camoufler la maladie. Les adolescents et les jeunes adultes, qui représentent les personnes les plus à risque de développer un trouble alimentaire, devraient idéalement visionner ce film avec un adulte. ANEB invite les parents dont les jeunes souhaitent voir le film à s’asseoir avec eux et à faire un retour sur certains passages et émotions qu’il a pu susciter.

Il est possible de se sortir d’un trouble alimentaire

Il est certain que l’idée derrière ce film part d’une bonne intention. ANEB espère que celui-ci saura mettre en lumière la maladie, démystifier certaines croyances et offrir de l’espoir à l’entourage des personnes qui en sont atteintes.

« Il n’est pas facile de se sortir d’un trouble alimentaire. Il faut faire preuve de patience et de compassion envers soi. Il faut être bien entouré et avoir recours à de l’aide professionnelle. Le rétablissement est possible. Nous en sommes les heureux témoins chez ANEB », souligne Josée Champagne, directrice d’ANEB.

Pour s’outiller le mieux possible devant la venue du film To The Bone en tant que parent, enseignant ou intervenant, ANEB conseille de faire la lecture du guide « Comment prévenir sans nuire », disponible sur le site Web de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires (semainetroublesalimentaire.com).

Voici également 9 vérités sur les troubles alimentaires; une vidéo réalisée par l’équipe de To The Bone, en soutien à la Journée mondiale de sensibilisation aux troubles alimentaires .

Les gens qui auraient besoin d’aide peuvent utiliser les services d’ANEB :

  • Ligne d’écoute 514 630-0907 (Montréal) ou 1 800 630-0907 (ailleurs au Québec, sans frais)
  • Pour les jeunes de 14 à 18 ans, clavardage avec un intervenant via anebados.com
  • Groupes de soutien pour les personnes aux prises avec un trouble alimentaire et leurs proches (17 ans et +)

Pour plus d’information au sujet d’ANEB: www.anebquebec.com

Pour une liste des ressources spécialisées en troubles alimentaires (milieu hospitalier, organismes communautaires, cliniques privées, etc.): http://anebquebec.com/services/ressources-par-region.

Crédits photo: To The Bone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *