Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Stratégies pour la gestion des repas en compagnie d’une personne souffrant de trouble alimentaire

La prise des repas et des collations se répète plusieurs fois par jour et ce, quotidiennement. Nul besoin de vous dire que c’est une activité très importante de notre journée et qu’il est difficile de la contourner. Quand on souffre de trouble alimentaire, ces moments peuvent représenter une source de stress importante, parce qu’on se retrouve inévitablement en contact avec la nourriture. La famille et les proches des personnes aux prises avec un trouble alimentaire peuvent aussi vivre du stress, en particulier s’ils ne savent pas de quelle façon agir face à la situation.

Si vous avez à partager, fréquemment ou à l’occasion, un repas avec une personne souffrant de trouble alimentaire, les 10 stratégies suivantes vous aideront à rendre le repas plus agréable pour tous :

1- Créer un environnement calme, normal et sans source de stress pour la prise des repas. Le repas ne devrait pas être pris à la course ou sous pression. Ajouter une musique d’ambiance au besoin pour vous aider.

2- Éviter de laisser la personne aux prises avec un trouble alimentaire préparer le repas. Sinon, le préparer en sa compagnie, si possible.

3- Commencer la prise du repas immédiatement lorsque que la personne s’assoie à la table, afin d’éviter de longues minutes d’angoisse avant le début du repas.

4- Distraire la personne qui souffre de troubles alimentaires avec des conversations variées et originales. Ajoutez-y de l’humour si vous êtes capables. Essayez de discuter de sujet bien connus par cette dernière. Elle pourra ainsi participer aisément (son domaine d’étude, par exemple).

5- Favoriser les repas avec quelques personnes seulement. Éviter les gros groupes.

6- Éviter de parler de la quantité d’aliments consommée au cours du repas.

7- Éviter les sujets du poids, de l’exercice, de l’alimentation, des régimes ou de l’apparence que ce soit en lien avec la personne qui souffre d’un trouble alimentaire ou en lien avec n’importe quelle autre personne.

8- Certaines personnes se sentiront plus anxieuses en étant le centre de l’attention. Essayer de détourner l’attention de la personne au besoin.

9- Demeurer ensemble après le repas. Faites une activité en famille ou entre amis, comme la vaisselle ou toute autre activité d’une durée d’environ une heure. En pratiquant une activité ensemble, vous limitez la possibilité que la personne souffrant de trouble alimentaire fasse usage de comportements compensatoires (ex.: purges). Vous offrez aussi une distraction qui peut aider à limiter le stress associé à la consommation d’aliments.

10- Prendre quelques minutes, au besoin, avant ou après le repas pour pratiquer des techniques de relaxation ensemble. Une meilleure gestion du stress sera bénéfique pour toute la famille!

Références

Meal Time Strategies: http://manitoba.cmha.ca/files/2012/03/MealTimeStrategies.pdf
Helping your child manage mealtime stress: http://www.hamiltonhealthsciences.ca/documents/Patient%20Education/ChildManageStressMealtime-lw.pdf

Séance de clavardage d’ANEB 23 février 2011, nutrition et TA, les repas: http://www.anebquebec.com/html/fr/services/clavardage.html

Crédits photo: Istock/CatherineYeulet

3 thoughts on "Stratégies pour la gestion des repas en compagnie d’une personne souffrant de trouble alimentaire"

  1. Malicorne dit :

    Pour ceux et celles qui lisent l’anglais : F.E.A.S.T (Around The Dinner Table).
    Bien à vous,
    Isabelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *