Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

S’entraîner, un plaisir ou une punition?

Sabrina Paquin-Marseille

Travaillant dans un centre de conditionnement physique, on en voit et entend de toutes les couleurs! « Je m’entraîne pour manger davantage. » « J’ai trop mangé hier soir au resto, une heure de plus au gym! » « Quelle exercice dois-je faire pour perdre CE bourlet? » « J’essaye le workout de Jennifer Aniston, car je veux son corps! » Mais attend un peu… il est ou le plaisir là-dedans ? Pourquoi ces personnes associent-elles automatiquement l’entraînement à la perte de poids? L’activité physique pratiquée de façon équilibrée, c’est-à-dire de manière non-excessive, peut procurer de réels bienfaits sur votre vie. Intégrer l’activité physique dans ma routine avec une attitude positive, voilà ma devise !

Pour être honnête, s’entraîner ce n’est pas toujours amusant, on sort de notre limite de confort, on est essoufflé, nos muscles brûlent et ne parlons surtout pas du lendemain!! Mais le « feeling » que nous ressentons d’avoir accompli notre entraînement, tous les bénéfices qu’apportent l’activité physique, soit la réduction du stress, une hausse d’énergie, une meilleure concentration, une meilleure performance au travail, s’entraîner peut devenir un petit plaisir de la vie! De plus, il existe différents types d’activité physique comme le yoga, qui permettent de se déconnecter complètement du monde et de se concentrer sur soi-même et sur ses sensations. Un petit moment de pure détente pour vous seulement.

Par contre, lorsque l’on prend goût à ce que l’entraînement nous apporte physiquement, l’obsession d’atteindre ou de maintenir l’image d’un corps peut venir hanter plusieurs personnes. Dans certains cas, la personne peut en venir à avoir pour seul hobby l’entraînement. Elle n’est plus en mesure de reconnaître ses autres intérêts et de leur accorder une place dans sa vie. Elle passera des heures au gym, sans s’offrir de moments de repos. Ces personnes en viennent à s’entraîner de façon excessive. Ne pas s’entraîner ou devoir diminuer l’entraînement en raison d’une blessure, par exemple, sera synonyme de grande souffrance pour la personne. Ici, l’entraînement devient une obsession.

Ces personnes peuvent ne pas voir cela comme un problème, malheureusement, puisque la société nous crie haut et fort qu’il est important de s’entraîner pour maintenir un poids santé. Sans compter qu’ils risquent même d’être encouragés dans ce sens par les gens qu’ils côtoient au gym… Comme mentionné plus haut, ces gens ne voient plus l’entraînement de la même façon, ils se l’imposent comme une obligation ou une punition. Il pourra même être difficile d’organiser une activité de groupe avec ces personnes, parce que l’entraînement est maintenant le centre de leur vie. Si vous vous reconnaissez dans cette description arrêtez-vous et prenez deux minutes de votre temps à vous demander les raisons pour lesquelles vous vous entraînez réellement. Vos objectifs sont-ils réalistes et atteignables? Est-ce que vous du sport pour vous-même ? Ou simplement pour prouver quelque chose aux autres et vous fondre dans un moule que nous impose la société de nos jours.

Maintenant, quand vous allez débuter votre entraînement de la journée, prenez le temps de réaliser comment vous vous sentez avant, pendant et après. Avez-vous plus d’énergie? Est-ce que vous vous sentez bien avec vous-même? Vous sentez-vous bien dans votre corps? Les petits soucis de la journée ont-ils disparu? S’entraîner ne devrait jamais être vu comme une punition, on devrait s’entraîner parce que ça fait du bien à notre moral. Les gens puisent beaucoup trop de leur énergie à vouloir atteindre un idéal parfait alors que toute cette énergie devrait être gardée pour apprendre à s’aimer tel que l’on est, parce que nous sommes tous différents et beaux à notre façon !

Sur ce, bon entraînement!

Sabrina Paquin-Marseille, étudiante en nutrition et professeure d’aérobie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *