Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Réponse à l’anorexie, ce fléau tombé dans l’oubli

Ce matin, un article dans La Presse.ca, soulevait la question des ressources pour les personnes aux prises avec un trouble alimentaire, au Québec. Une jeune fille atteinte d’anorexie, Laurence Doucet, 22 ans, raconte son expérience en milieu hospitalier et ses impressions sur la question.

« Dans mon département, il y avait une fille qui avait attendu sept mois à l’hôpital Notre-Dame avant d’avoir sa place à l’hôpital Douglas et une autre qui avait attendu quatre mois à l’hôpital Pierre-Boucher. Et moi, j’ai passé cinq semaines dans une unité non spécialisée dont je suis sortie sans avoir pris un seul kilo. », nous dit-elle.

À Anorexie et boulimie Québec (ANEB), nous trouvons déplorable cette situation et sommes profondément touchés par ce que ces jeunes filles et bien d’autres ont pu vivre. Il est vrai que pour les cas plus sévères, qui nécessitent une hospitalisation, peu de ressources spécialisées peuvent garantir une telle aide. Les listes d’attentes sont souvent trop longues (plus de 6 mois) et le nombre de lits disponibles insuffisant. Cette triste réalité fait donc en sorte que plusieurs personnes, dont la santé est en jeu, ont à attendre avant d’être admis en milieu hospitalier. Nous en sommes souvent témoins à ANEB.

Nous tenons néanmoins à rappeler que la guérison est possible et qu’il existe des ressources avant d’en arriver à ce point. L’hospitalisation n’est pas l’unique réponse à ce fléau. Thérapies, groupes de soutien ainsi que d’autres moyens peuvent être employés par une personne pour s’en sortir. Pour une personne en détresse, en attente d’une place en milieu hospitalier, il est également possible d’avoir recours à ces services pendant l’attente, moment qui peut être extrêmement difficile à vivre.

Rappelons que les troubles alimentaires consistent en une maladie complexe et qu’une personne qui en souffre a besoin d’une aide psychologique spécialisée pour cheminer vers la guérison. Des ressources en milieu privé ou encore communautaire existent dans différentes régions du Québec, notamment à Montréal et les environs, Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières, Gatineau, Saguenay/Lac St-Jean et Côte-Nord. Pour être dirigée vers la bonne ressource, en fonction de sa région, une personne peut appeler à Anorexie et Boulimie Québec 514-630-0907 (Montréal) 1-800-630-0907 (sans frais). À ANEB nous offrons par ailleurs plusieurs services gratuits et immédiats, dont une ligne d’écoute, des groupes de soutien, des séances de clavardage et plus encore.

Plus une personne va chercher de l’aide tôt, plus elle a de chances de s’en sortir, alors n’attendez plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *