Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Qui suis-je?

L’identité est, par définition, la représentation que l’on a de soi, ce qui nous distingue et nous différencie des autres. Il est cependant beaucoup plus simple (et rapide!) d’écrire cette définition que d’y répondre. Alors si l’on se posait la question : Qui suis-je?

Différents aspects de votre identité vous viennent probablement en tête, au moment de lire ces lignes. Je suis : une femme, une amie, une sœur, une conjointe, la fille de, etc. Ce sont des informations liées à mes relations. Des éléments reliés à ce que je fais peuvent aussi me venir facilement : je suis psychologue, je suis étudiante, je suis comptable, etc. Des aspects descriptifs aussi, tels que : je suis petite, je suis blonde, etc. Ensuite, peut-être des descriptions de ma personnalité, voire des commentaires reçus par mon entourage : je suis douce, je suis attentionnée, je suis dynamique, je suis colérique, etc.

Maintenant, passons à l’étape suivante. QUI suis-je? Qu’est ce qui me différencie des autres? Je suis meilleure dans certains domaines, ceci me passionne, quelles sont mes valeurs…

Lorsque l’on souffre d’un trouble alimentaire, il est possible que des caractéristiques physiques ou liées au trouble s’ajoutent à votre description de vous-même. Le trouble alimentaire vient alors se tailler une place importante au sein de l’identité. Quand le trouble alimentaire occupe une place si grande dans votre vie que vous considérez qu’il vous définit, il devient important de consulter pour aller chercher de l’aide. Car vous n’êtes pas qu’un trouble alimentaire. Tout comme je ne suis pas seulement une femme, je suis également une psychologue, je suis une amie, je  suis passionnée, je suis drôle, etc.

Alors comment se définir, au-delà du trouble alimentaire?

On peut commencer par un exercice simple :

–  Qu’est-ce que j’aime? Et ce que je n’aime pas?

–  Qu’est-ce qui me fait plaisir?

–  Qu’est-ce qui m’intéresse?

–  Qu’est-ce que je veux? (parfois, se demander ce que l’on ne veut pas peut être tout aussi être éclairant!)

Si vous constatez que le trouble alimentaire occupe une place aussi grande dans votre description de votre identité, il peut être difficile de répondre à cet exercice. Je vous recommande fortement de trouver de l’aide afin de parvenir à répondre à ces questions sans que le trouble ne prenne autant de place (voir site internet ANEB – section ressources).

Pour compléter et agrémenter votre réflexion, je vous suggère un livre très intéressant portant sur l’identité féminine (désolée messieurs), écrit par une psychologue québécoise : Brillon, M (2008). Le labyrinthe de la féminité. Les Éditions de l’Homme, 202 p.

Crédit photo: Istock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *