Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Être à l’écoute des signaux de notre corps

Le corps humain est une belle « machine ». Quand il a besoin de quelque chose, il s’arrange pour l’avoir. Et quand c’est trop, il nous l’indique également. Lorsqu’on vient au monde, nous avons la capacité de bien écouter notre corps, c’est-à-dire les signaux qu’il nous envoie. C’est en écoutant ces signaux de façon automatique, innée, que l’enfant réussit à manger lorsqu’il a faim et à arrêter de manger lorsqu’il est rassasié.

En grandissant, plusieurs facteurs dans l’environnement de l’être humain viennent brouiller ces signaux de faim et de satiété ou encore le poussent à ne pas les écouter. Que ce soit en raison de l’abondance alimentaire, de la valorisation de la minceur ou des régimes restrictifs, la plupart des adultes ne sont malheureusement plus à l’écoute des signaux que leur corps leur envoie. Qu’en est-il pour vous?

Ne pas manger lorsque le corps en a besoin ou manger à l’excès lorsqu’on n’a plus faim sont deux situations généralement peu agréables car le corps proteste d’une certaine façon avec des symptômes qui varient d’une personne à l’autre et qui sont amplifiés rapidement comme un mal de tête, de l’irritabilité, de la fatigue, une sensation de lourdeur ou des maux de ventre.

La meilleure façon de nourrir notre corps adéquatement et de répondre à ses besoins est donc de réapprendre à écouter les signaux qu’il nous envoie, c’est-à-dire les signaux de faim et de satiété.

C’est bien beau tout ça me direz-vous mais à quoi donc ressemblent ces signaux? Si cela fait des années qu’on ne les écoute plus ou peu, comment les reconnaître? Il faut d’abord garder en tête que les signaux varient d’une personne à l’autre. Il n’y a pas de signal universel. Certaines personnes peuvent avoir des signaux très évidents, pour d’autres ils peuvent être subtils et beaucoup plus difficiles à ressentir. Il ne faut pas non plus oublier que réapprendre à ressentir et à écouter ses signaux de faim et de satiété peut prendre un certain temps. Aucun changement ou apprentissage ne se fait en criant ciseaux !

Voici quelques pistes pour vous aider à découvrir quels sont vos propres signaux. Ces signaux peuvent apparaître à n’importe quel moment de la journée ; vous pourriez ainsi avoir faim même si ce n’est pas l’heure du repas ou même si vous avez mangé un peu plus tôt. Faites confiance à votre corps et laissez-le vous exprimer comment il se sent et ce dont il a besoin.

Signes de la faim: le moment où il faut se mettre quelque chose sous la dent!

-Gargouillis dans l’estomac
-Sensation de vide dans l’estomac
-Petites crampes
-Baisse d’énergie, difficulté à se concentrer

Signes de satiété: le moment où il faut arrêter de manger !

-Se sentir rassasié sans être trop plein
-Trouver les aliments moins savoureux
-Ressentir un regain d’énergie
-Se sentir confortable, bien

Saviez-vous que les signaux de satiété prennent environ 20 minutes à se rendre jusqu’à votre cerveau? Il est donc important de toujours prendre le temps de manger tranquillement. Déposer sa fourchette entre chaque bouchée, mastiquer plusieurs fois les aliments, éviter les distractions comme la télévision ou l’ordinateur et profiter du repas pour discuter de la journée avec nos proches sont de bonnes façons de nous aider à ralentir le rythme afin de laisser le temps à nos signaux de satiété d’atteindre notre cerveau.

Sources:

Groupe ÉquiLibre
www.equilibre.ca/

Séance de clavardage d’ANEB du 7 mai 2012 http://www.anebquebec.com/pdf/clavardage/logs/2012/clavardage_07-05-12.pdf

One thought on "Être à l’écoute des signaux de notre corps"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *