Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

L’audition

Il y a environ 6 ans, mon agent m’a envoyé le scénario d’une pub pour une grande chaîne de fast-food, qui voulait promouvoir ses nouveaux barils de poulet. J’y jette un œil, c’est plus que simple, le rôle que j’ai à jouer pour l’audition est celui de la serveuse dynamique qui vend sa salade (ou plutôt le délicieux baril de poulet) à un client. Honnêtement, ça ne m’emballe pas, mais dans ma carrière à ce moment, c’est le désert et ça me fait angoisser! Alors qu’à cela ne tienne, le produit à vendre ne m’inspire pas mais, je jouerai les serveuses de fast-food s’il le faut!

Le jour J arrive, je m’assois gentiment parmi les autres jeunes filles cordées dans un couloir, en attente d’être appelées. Je patiente et j’en profite pour repasser mon texte et mémoriser la tirade enthousiaste de la serveuse. L’attente est longue, mon dialogue vide est maintenant totalement maîtrisé, j’ai déjà compté tous les carreaux de céramique du planché et je me mets à lire l’entête, auquel je n’avais auparavant accordé aucun intérêt, qui précède la scénette. J’y lis ce qui suit :

Personnage serveuse : Jeune femme entre 16 et 20 ans, dynamique et enjouée. L’actrice doit être de corpulence très mince et délicate.

PARDON?! J’ai bondi de ma chaise. J’ai droit à quelques regards interloqués, auxquels je ne sais pas quoi répondre. Je me ressaisie, me rassois et relis. Je suis rouge, je le sens, mes joues sont en feu, je suis outrée, vraiment hors de moi. Il n’est pas question que j’auditionne. Je ne servirai pas à vendre de la malbouffe, pour une compagnie qui, pour ne pas être associée aux effets dommageables d’une mauvaise nutrition, ne veut pas engager une actrice au corps plus voluptueux, merde! Qu’est-ce que ça envoie comme message?! Je quitte, je rentre chez moi et j’appelle mon agent pour lui dire que je ne veux plus jamais entendre parler de cette chaîne de fast-food, JAMAIS.

Le soir même, la colère passée, je me sens triste et particulièrement vulnérable. J’essaie de comprendre pourquoi je suis à ce point chamboulée. Peut-être parce que, cette actrice un peu plus ronde qu’ils rejetaient pour une foutue publicité de restauration rapide, ça pourrait être moi? Peut-être aussi parce que j’ai peur… Peur du jour où je perdrai le contrôle chancelant que je tente de garder, par plusieurs moyens douloureux, sur mon corps et mon poids. Ou alors, c’est que pour la première fois je voyais écris noir sur blanc, une vérité bien laide, plus facile à accepter dans le non-dit.

Je l’ai toujours su pourtant. Eh oui, comme dans les pubs de bières, quand il est question d’une jolie protagoniste à porter au grand ou au petit écran, implicitement l’actrice doit être mince et correspondre à l’idéal de beauté irréaliste et malsain promu par les médias. Sauf que là ça faisait mal, c’était hideux, cru, dévoilé. J’avais raison d’angoisser et de pousser mon corps dans ses retranchements, la société est malade et mon corps peut être un obstacle à ma réussite, à mon épanouissement, à ma passion. Si je suis considérée « ronde », je ne suis même bonne à vendre de la malbouffe!

Ça a fait mal, mais ce jour là j’ai compris que ce n’était pas mon corps qui était à changer, mais l’image étouffante de la femme parfaite, dont on est tous bombardés. Nous avons le droit d’être belle chacune à notre façon, dans nos différences. Militons pour que ça change, pour nous et pour nos fillettes! Valorisons une image corporelle de la femme saine et diversifiée dans les médias.

Roxane Gaudette-Loiseau

2 thoughts on "L’audition"

  1. Marie-Lyne dit :

    C’est triste de constater à quel point la société peut être exigeante…D’un côté, on valorise la santé, et d’un autre, on envoie des messages dégradants sur l’image corporelle. Et comme tu le dis si bien, ça fait mal.
    Et tu as raison: la beauté elle est variée. Il faut se battre pour changer les standards de beauté et ça commence par en parler et surtout de s’aimer comme on est.
    Merci pour ta force et ta belle détermination! Bravo!!
    Au plaisir de te revoir 😉

  2. Katy dit :

    Je t’admire… sérieusement ça se voit que tu as un caractère en feu! Tu es une femme forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et j’admire beaucoup ta force de caractère! Je te félicite aussi Roxanne pour ta merveilleuse conférence à St-Justine. J’étais présente et tu m’as fait pleurer à plusieurs reprise tellement je me reconnaissais dans ton discours. Juste WOW… merci de ta grande générosité de nous confié toute ton histoire sur les trouble alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *