Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Adèle, une autre qui succombe à la pression sociale

J’adore la nourriture et je hais l’exercice. Je n’ai pas le temps pour m’entraîner…Je ne veux pas être sur la couverture de Playboy ou Vogue. Je veux être sur la couverture de Rolling Stone ou Q. Je ne suis pas une « trend-setter »… Je suis chanteuse…J’aimerais mieux peser une tonne et faire un album magnifique que de ressembler à Nicole Richie et faire un album pourri. Mon but dans la vie est de ne jamais être mince. » (Traduction libre)

Dans le monde de la musique et des films, le style de vie des artistes fait toujours les manchettes : leurs diètes, leurs plans d’entraînements, les nouveaux produits qu’ils emploient pour être en «santé ». Et, dans la majorité des cas, leur style de vie est malsain, puisque la minceur, voire la maigreur est glorifiée dans cette industrie au détriment de la santé (ex : entraînement excessif, diète extrême, utilisation de produits amaigrissants, etc.).

Malgré tout, pour une grande portion de la société, ces stars sont des idoles. On essaye de se remodeler pour leur ressembler, ce qui peut nous pousser à adopter des comportements malsains qui nous mettent à risque de développer une relation malsaine avec la nourriture et l’exercice. Ils adoptent une diète, nous la suivons avec eux. Ils endossent un nouveau DVD d’entraînement, on achète ce nouveau DVD…et le cycle continue.
Avec cette pression liée au poids, les médias et les designers se permettent parfois de critiquer ceux qui ont un surpoids ou qui ne correspondent pas aux dits «standards de beauté», poussant certains à succomber et à suivre la tendance du monde de la mode.

Prenons Adèle par exemple. Depuis le début de sa carrière, elle dit qu’elle est bien dans son corps et qu’elle ne changerait pas pour être sur une couverture de magazine. Elle est l’artiste « non-conforme » qui n’a pas succombé à la pression sociale d’être mince. Elle est devenue, en quelque sorte, une idole pour ceux et celles qui souhaitent voir plus de diversité corporelle dans les médias, ceux et celles qui sont épuisés de toute cette pression liée au poids et à l’apparence.

En ce qui me concerne, je trouve que ses commentaires étaient de trop quand elle a dit qu’elle aimerait mieux peser une tonne et faire un bon album que d’être comme Nicole Richie et de faire un album pourri (tel que cité plus haut). Son commentaire peut démontrer un point de vue plutôt malsain de « tout-ou-rien » : devoir choisir entre sa santé et sa musique. De plus, elle semble se protéger en attaquant une autre artiste, par son commentaire. Attaquer une autre personne est-il nécessaire pour s’expliquer? Essaye-t-elle de convaincre les autres, de se convaincre? Qu’en pensez-vous ? Vous semble-t-elle un modèle à suivre?

Malheureusement, après tous ses discours pour défendre ses formes, Adèle semble avoir succombé aux commentaires et au jugement des autres puisqu’elle suit une diète et s’est mise à s’entraîner depuis le mois de janvier. Elle a aussi mentionné qu’elle va prendre un temps d’arrêt du monde musical. Encore, le style de vie du «tout-ou-rien», mais à l’autre extrême. Alors, même avec tous les propos disant qu’elle était bien et qu’elle ne voudrait jamais être mince, selon moi, elle peut décevoir beaucoup de personnes en devenant comme les autres, une autre femme qui succombe à la pression sociale.

Que pensez-vous des propos d’Adèle et de son nouveau style de vie? Comment vivez-vous les changements drastiques que les stars font dans leur vie ?

One thought on "Adèle, une autre qui succombe à la pression sociale"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *