Ligne d'écoute 1 800 630-0907 514 630-0907

Comment inculquer une saine relation avec les aliments aux tout-petits ?

Family Enjoying meal,mealtime Together

 

 

 

 

 

 

 

« Mange au moins la moitié de ta viande, c’est bon pour la santé. »
« Tu manges encore! Tu manges plus que moi! »
« Termine ton assiette sinon pas de dessert! »

On a tous déjà entendu ces phrases là, non?! Quand on est parent, on veut équiper notre enfant du mieux qu’on peut afin de lui éviter des problèmes de santé ou une mauvaise relation avec son corps, c’est normal. Toutefois, de nombreux messages qu’on envoie aux tout-petits peuvent être interprétés de manière plus ou moins constructive et peuvent malheureusement avoir l’effet contraire de celui escompté.

Par exemple, le classique « Termine ton assiette, sinon pas de dessert! » n’encourage pas l’enfant à respecter ses signaux de faim et de satiété. Et croyez-moi, les enfants sont des experts en la matière! Ils savent très bien jauger leur degré d’appétit et cesser de manger quand ils en ont eu suffisamment.

Le petit boude le repas mais veut toujours le dessert? Se pourrait-il que les repas ne correspondent pas à ses goûts? Par exemple, si votre enfant n’apprécie pas les brocolis, avez-vous essayé de les gratiner?

On présente souvent aux enfants les aliments que nous, en tant que parent, aimons et de la manière dont nous les aimons, mais nous oublions que notre enfant a ses propres goûts et est dans une période de découvertes et de craintes par rapports aux nouveaux aliments! Craintes? Tout à fait! Les petits passent tous par une période de néophobie alimentaire, c’st-à-dire la peur des nouveaux aliments. Les exposer graduellement aux aliments en variant leur présentation et en n’insistant pas outre-mesure leur permet de se sentir en confiance et, ultimement, ils risqueront peut-être d’y goûter. Patience!

« Mange au moins la moitié de ta viande, c’est bon pour la santé! »

Le fait de rationnaliser l’assiette, par exemple en disant « Mange ceci, c’est bon pour la santé. » peut être une astuce intéressante, mais il faut faire attention de ne pas l’utiliser trop souvent. Pourquoi? Car le fait de valoriser un aliment pour ses propriétés nutritionnelles plutôt que pour le plaisir qu’on a à le cuisiner et à le savourer dénature en quelque sorte l’acte de manger. Après tout, on mange des aliments, pas des nutriments! Il est reconnu que les personnes qui ont un rapport conflictuel avec leur alimentation ou leur poids ont justement tendance à voir leur repas comme des grammes de glucides + protéines + tralala plutôt que comme un repas délicieux… Aider votre enfant à découvrir l’aliment d’une autre façon que purement nutritionnelle, c’est l’encourager à avoir une meilleure relation avec sa nourriture.

Expliquez-lui comment poussent les légumes et d’où ils viennent. Amenez-le avec vous au supermarché et faites-le choisir un légume qu’il trouve bizarre (bonjour le topinambour, le daïkon et l’aubergine!) et trouvez une recette pour le cuisiner ensemble… plaisir assuré!

« Tu manges encore! Tu manges plus que moi! »

Finalement, essayez de ne pas porter de jugement sur la quantité de nourriture que mange votre enfant. Je sais, ce n’est pas toujours évident, mais le fait de s’abstenir de commentaire va encore une fois avoir un impact positif sur sa relation avec les aliments et son corps. Chaque enfant a des besoins énergétiques différents et ces besoins fluctuent d’un jour à l’autre, d’une période à une autre. Par exemple, votre mini qui mange plus que vous un soir peut très bien se contenter d’un morceau de fruit au déjeuner le lendemain et c’est normal. Vous-même connaissez certainement des périodes de faim importante et des périodes où l’appétit est moins présente.

Comment faire ?

Je vous propose de lui présenter des aliments de groupes alimentaires différents et de le laisser décider avec quels aliments il veut combler sa faim. Il décide de la quantité. Un enfant qui est dans un environnement alimentaire sain ne va pas se gaver ni s’affamer, rassurez-vous.

Finalement, le meilleur cadeau que vous pouvez faire à votre enfant afin de l’amener à avoir une relation saine avec les aliments est… d’avoir vous-même une attitude positive envers votre alimentation. Le fait de parler en termes positifs de l’alimentation en misant sur le plaisir de manger varié est à mon humble avis primordial afin que vos enfants développent une saine relation avec les aliments. Ainsi, mieux vaut éviter les phrases à connotation négative qui renvoient au contenu de l’assiette ou du poids, du genre: « Ah, je vais éviter de manger ceci, c’est beaucoup trop gras. » ou encore « Demain, on va manger de la salade car maman et papa veulent perdre du poids ».

En conclusion? Vos enfants vous imitent et imiteront papa qui goûte au poisson, ou maman qui cuisine. Vous avez un pouvoir énorme! Profitez-en.

Stéphanie Thibault, D.t.P, Nutritionniste

One thought on "Comment inculquer une saine relation avec les aliments aux tout-petits ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *